> ACTUALITE > Dernières infos

 

30/08/2019 - Retour sur la réunion de bilan de saison de chauffe 2018-2019 des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute Provence
Les Communes forestières invitaient le 4 juillet dernier, à Sisteron, les maîtres d’ouvrages de chaufferies bois et les entreprises qui assurent leur fonctionnement à la réunion de bilan de la saison de chauffe 2018-2019. Une vingtaine de participants ont ainsi partagé leurs expériences et préparé la prochaine saison de chauffe dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence.

La filière bois énergie s'est fortement développée dans les départements alpins. On compte en 2019 168 chaudières en fonctionnement dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence, ce qui représente une consommation de 30 000 tonnes de plaquettes forestières. Ces chiffres démontrent la faisabilité, l'intérêt et la rentabilité des chaufferies ou réseaux de chaleur au bois par rapport aux autres énergies. Ces deux département cumulent plus de 50% du nombre de chaudières bois de la région. Les chaudières de petites et moyennes puissances restent majoritaires sur ces territoires alpins.

Les Communes forestières accompagnent depuis 2003 l'émergence de la filière bois énergie dans le cadre de la Mission régionale bois énergie, en partenariat avec l'ADEME, la Région et la DRAAF. Les actions de l'association, au bénéfice des collectivités, visent à la valorisation de la ressource forestière en circuit court et à la transition énergétique des territoires. Cet objectif constitue un travail continu et de longue haleine. Une baisse du nombre de projets de chaufferies au bois est en effet observée à l'échelle régionale, ce depuis les années 2014-2015. Face à ce constat, des actions dédiées ont été mises en place afin d'aider au développement des réseaux de chaleur. Sur la période 2018-2019, plusieurs projets de réseaux de chaleur ont été mis en œuvre sur les deux départements : Volonne, Briançon, Saint-Jean-Saint-Nicolas, Arvieux… Ce sont des projets structurants pour les communes, quelque soit leur taille.

La saison de chauffe 2018-2019 s'est déroulée avec quelques difficultés, notamment en termes d'approvisionnement et de qualité du combustible à partir du milieu de l'hiver. Cette baisse en qualité a entraîné sur certaines chaudières une augmentation des pannes. La transmission du retour d'expérience des installations de chauffage au bois n'est pas encore un réflexe chez tous les maîtres d'ouvrage. Ce suivi régulier des chaufferies bois du territoire est pourtant essentiel, que ce soit d'un point de vue approvisionnement, rendement, ou fonctionnement.

Une étude régionale sur les plateformes bois énergie a récemment été menée et les résultats ont été présentés lors de cette réunion d'échanges. Dans les Alpes de Haute Provence, il n'y a pour le moment pas de zone de tension particulière. Dans les Hautes-Alpes, la situation est plus tendue, et dépendra de l'émergence de projets de chaufferies. Le nord et l'est des Hautes-Alpes sont des zones particulièrement sous tension : de nouvelles mises en route sont prévues, et les conditions d'accès sont difficiles en hiver.

Pour en savoir plus :
Télécharger la présentation de la réunion




MENTIONS LEGALES | CREDITS | NOUS CONTACTER