> ACTUALITE > Dernières infos

 

23/09/2019 - Retour sur la réunion de bilan de saison de chauffe 2018-2019 des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse
Les Communes forestières invitaient le 9 juillet dernier, à Venelles (13), les maîtres d’ouvrages de chaufferies bois et les entreprises qui assurent leur fonctionnement à la réunion de bilan de la saison de chauffe 2018-2019. Une quinzaine de participants ont ainsi partagé leurs expériences et préparé la prochaine saison de chauffe dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.

Le bois énergie s’est bien développé dans ces deux départements, avec en 2019, 73 chaudières bois en fonctionnement, ce qui représente une consommation de plus de 60 000 tonnes de plaquettes forestières. Les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse cumulent ainsi plus de 50% de la consommation en plaquettes forestières de la région. Les grosses chaufferies occupent cependant une grande place : les 4 plus grosses chaufferies de ces départements consomment à elles seules environ 48 000 tonnes de bois.

La DREAL, l'ADEME et l'association AtmoSud sont intervenus au cours de cette réunion afin d'échanger sur la qualité de l'air. La qualité des émissions atmosphériques dépend de la qualité de plusieurs paramètres : qualité du combustible bois, qualité de l’équipement de chauffage, et qualité de l’air comburant. Il est ainsi nécessaire d’assurer de bonnes conditions de combustion, de piéger les polluants dans des filtres, de bien régler et bien entretenir sa chaudière. Concernant le bois énergie, c’est aujourd’hui sur le chauffage individuel qu’il faut particulièrement concentrer les efforts de réduction d’émissions : c’est en effet ce secteur qui est le plus gros émetteur de polluants dans le domaine du chauffage au bois.

La réunion s’est terminée par une visite de la chaufferie bois du centre aquatique Ste-Victoire.

La saison de chauffe 2018-2019 s'est globalement bien déroulée dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse, où il n'y a pas eu de difficultés avec la qualité du combustible comme cela a été le cas par exemple dans les Hautes-Alpes. La transmission du retour d’expérience des installations de chauffage au bois n’est toutefois pas encore un réflexe chez tous les maîtres d’ouvrage. Ce suivi régulier des chaufferies bois du territoire est pourtant essentiel, que ce soit d’un point de vue approvisionnement, rendement, ou fonctionnement.


Pour en savoir plus :
Télécharger la présentation de la réunion




MENTIONS LEGALES | CREDITS | NOUS CONTACTER